dimanche 6 janvier 2019

Contes des royaumes intégrale, Poison, Beauté, Charme

De Sarah Pinborough aux éditions Milady, paru en 2015
Genre : Conte, romance - 541 pages

Le résumé : 

Blanche-Neige, Cendrillon, La Belle au bois dormant... Rappelez-vous les princesses en péril, les courageux princes, les pommes empoisonnées, les bals enchantés, les fuseaux ensorcelés.... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans les véritables histoires, telles qu'elles n'ont jamais été révélées.

Mes impressions :

Après les fêtes, j'avais envie d'un peu de Happy end et quoi de mieux que se tourner vers une réécriture de contes de fées ? Cette intégrale des Contes des royaumes était pile ce dont j'avais besoin et je me suis laissée embarquer dans cette histoire qui monte en puissance au fur et à mesure des tomes. 

Blanche-neige lisse comme neige,
Parce qu'on ne va pas se mentir, le premier tome, celui axé sur la réecriture de Blanche-Neige, est intéressant mais sans plus.  Blance-Neige est un des personnage de conte que je trouve toujours très lisse quelque soit la version que je lis/vois de ce conte (à une ou deux expressions près), et, hélas, cette réecriture de conte n'a pas echapé à la règle. En plus, j'ai trouvé que le rapport avec le temps était compliqué et à certains moments, j'ai eu du mal à apréhender la durée entre deux événements (ça manquait un peu de "une semaine était passée depuis", "quelques jours plus tard"...). Cependant la méchante belle-mère est très intéressante et la fin de ce tome m'a suffisament surpris pour commencer Cendrillon. Sans être mauvais, ce tome était sans plus, même si par la suite, on se rend bien compte qu'il pose de très bonnes bases et juste ce qu'il faut de mystères.

Bibbidi-Bobbidi-Boo, la magie de la narration renforce le récit,
Le début de Cendrillon m'a fait un peu peur. Si Blanche-Neige m'a semblait lisse, Cendrillon m'exaspérait. Mais, déjà, je n'ai plus ressenti de problème de temporalité. Et puis, l'autrice a fait faire à Cendrillon une évolution super intéressante et qui m'a rendue ces aventures trépidantes. Et cela devient aussi extrèmement prenant quand les contes commencent à s'entrecroiser et que l'enjeu prend de l'ampleur. Les bonne surprises ont commencé à s'enchaîner durant ce tome.

La Belle au bois dormant, le plus noir des trois,
Pendant Poison et Beauté, l'histoire nous laisse pensé que le chasseur et le prince (pas si charmant que ça d'ailleurs) ont eu quelques mésaventures avant de rencontrer Blanche-Neige. C'est là que la Belle au bois dormant entre en jeu. Plus noire et plus aboutie que les deux précédents, c'est cette réecriture de contes de fées que j'ai préférée. C'est aussi celle qui mélange le mieux les autres contes (il y a plein de références à d'autres contes durant toute la saga, mais c'est dans celui-ci que c'est le plus "frappant") et qui nous fait bien comprendre que toute l'histoire a été savamment pensée avant d'être écrite. C'est cohérent (malgré toute la magie qui est dans ce livre) et surprenant par certains moments.

Un petit manque de féminisme dans ce livre.
C'est un autre reproche que je peux faire à ce livre, outre le premier tome en dessous des deux autres, c'est que finalement, les personnages que j'ai trouvé les plus mis en avant ce sont des hommes : le chasseur et le prince. Je ne dis pas, ces personnages sont intéressants, tête à claque pour l'un, attachant pour l'autre. Mais, à une exception près, jamais durant son récit l'autrice ne laisse ces héroïnes sans sortir complètement seules. Il y a toujours, de près ou de loin, l'intervention d'un homme.  Les "pincesses" sont  souvent décrites comme "belles, douces et gentilles" (celle qui cumulent les clichés au debut c'est Cendrillon, mais comme elle murit par la suite, ça m'a moins géné), ne prennent presque pas les armes, ne vivent que pour le Grand Amour et dès fois, oublient carrément de réflechir avant d'agir. Bon je suis caricaturale, il y a quelques exceptions, mais c'est quand même super dommage qu'il y en ait aucune d'elles qui me soient parue réellement charismatiques ou "badass".

En Bref,
Cette intégrale des Contes des Royaumes a plus que fait son travail. J'ai passé un excellent moment en compagnie des personnages, et la narration m'a bluffé. Ca me donne envie de continuer à lire des réecritures de contes !

Ma note : 16/20


Aucun commentaire:

Publier un commentaire