lundi 4 septembre 2017

Les Héros de l'Olympe T5 : Le Sang de l'Olympe

De Rick Rirodan aux éditions le Livre de Poche (Jeunesse) - 492 pages
Rentre dans le challenge du Petit ou Grand Bac avec la lettre R pour un auteur masculin


4ème de Couverture

"Bien que les membres de l'équipage grecs et romains de l'Argo II ont fait des progrès dans leurs nombreuses quêtes , ils semblent toujours pas près de vaincre la mère-terre, Gaia . La force de ses géants a augmenté et ils sont plus forts que jamais . Ils doivent être arrêtés avant la fête de Spes , quand Gaia prévoit d'avoir deux demi-dieux sacrifiés à Athènes . Elle a besoin de leur sang -le sang de l'Olympe - afin de se réveiller . Les demi-dieux ont des visions de plus en plus fréquentes d'une terrible bataille a la colonie des Sang-Mêlé . La légion romaine du Camp Jupiter , dirigée par Octave , est presque à distance de frappe."

J'ai aimé :

- l'humour qui est toujours au rendez-vous et qui donne des dialogues succulents,
- le fait de découvrir des figures mythologiques et ensuite d'aller approfondir ça avec des recherches personnelles.

J'ai moins aimé:

- le manque approfondissement des personnages
- le manque originalité dans la structure du texte

Impressions: 

Cinquième et dernier tome de cette saga jeunesse, j'avais hâte de retrouver l'univers des demi-dieux et de leur illustres parents ainsi que tous les mythes qui gravitent autour. Pour ça je ne suis pas déçue. L'auteur nous présente un nombre impressionnant de personnages issus de la mythologie grecque et romaine et j'ai pris un réel plaisir à les découvrir et à aller chercher derrière à quel point l'auteur c'était basé sur les récits anciens. Les actions s'enchaînent, aucune longueur et pas le temps de souffler...

Et c'est là l'un des gros bémol de cette saga et plus précisément de ce tome. Je ne l'avais pas ressenti pour la saga Percy Jackson ou les autres tomes, peut être ai-je gagné en maturité de lecteur. Maintenant j'aime bien les moments où les héros s'installent calmement et échangent leurs impressions et leurs sentiments. Ces scènes sont nombreuses dans les Héros de l'Olympe, mais elles sont quasiment toutes interrompues par un truc qui explose, un autre personnage qui interrompt le moment ou un cri de danger. Ce qui à la fin laisse un goût d'inachevé. Les parties avec Reyna et Nico sont moins "touchées" par ce souci et, du coup, j'ai préféré ces arcs là.

L'autre souci, c'est le côté un peu copier/coller par rapport à la structure de l'histoire. On retrouve le même schéma qui avait dans Percy Jackson : une prophétie, une aventure et en trame une grosse prophétie. Un peu dommage.

En point très positif, c'est toujours cet humour très frais servi par une écriture addictive et fluide. J'ai adoré le développement de Nico et, dans ce tome là, j'ai découvert le personnage de Reyna pour lequel j'ai eu un gros coup de cœur.

Sans me précipiter pour autant, j'aurais grand plaisir à retrouver l'univers et les personnages dans les Travaux d’Apollon.

Note : 14/20 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire