dimanche 11 mars 2018

Isabella Bird : Femme exploratrice T1, je renoue avec le manga.

De Taiga Sassa aux éditions Ki-oon (2017)
Genre : Manga- seinen - 224 pages

Ce que dit la quatrième de couverture : 

A la fin du xixe siècle, le Japon s'ouvre au monde et s'occidentalise à marche forcée. Mais le pays reste un vrai mystère pour la plupart des Européens, ce qui en fait une destination de choix pour la célèbre exploratrice anglaise Isabella Bird ! Malgré son jeune âge, elle est déjà connue pour ses écrits sur les terres les plus sauvages. Isabella ne choisit jamais les chemins les plus faciles et, cette fois encore, elle étonne son entourage par son objectif incongru : Ezo, le territoire des Aïnous, une terre encore quasi inexplorée aux confins de l'archipel... 
Le voyage s'annonce long et difficile, mais rien n'arrête la pétillante jeune femme ! Accompagnée de son guide-interprète, le stoïque M. Ito, la jeune femme parcourt un pays en plein bouleversement. Dans ses lettres quotidiennes à sa soeur, elle narre avec sincérité et force détails la suite de chocs culturels qu'elle expérimente. Elle veut tout voir, tout essayer, quitte à endurer chaleur, fatigue, maladie ainsi que les sarcasmes de ses pairs ! Lancez-vous à la découverte d'un Japon traditionnel désormais disparu à travers les yeux de l'intrépide Isabella Bird .

Mes Impressions : 

Ca faisait combien de temps que je n'avais pas lu un manga ?
Super méga longtemps. Et je suis contente d'avoir repris avec celui là. Passer le temps que je me réhabitue au sens de lecture, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire.

A la découverte du Japon de l'ère Meiji.
Pour cela, le manga est génialissime. Avec notre regard d'occidenteux, comme Isabella Bird (qui est anglaise) on découvre un culture et des traditions qui nous semble exotiques. C'est très intéressant et servi par un dessin que je trouve magnifique, fouillé et fourmillant de détails. Et puis les intérractions entre Ito (le traducteur-guide) et Isabella permettent de comprendre beaucoup et avec humour.

J'ai tout de même un regrêt, 
Celui du personnage d'Isabella Bird. Elle est présenté comme une exploratrice chevronée mais des fois sa naïveté et sa crédulité peuvent sérieusement mettre en doute son expérience. Je la trouve pas assez forte et charismatique. A part quelques passages où elle se montre vraiment mature et en avance sur son temps, le reste m'a laissé de glace. Après en terme de découverte je la trouve crédible. Vu l'éducation que recevait les jeunes femmes anglaises à l'époque, ses réactions sont cohérentes vis à vis de ce qu'elle découvre. Et puis quel contraste entre la culture occidentale victorienne et ces traditions qu'on sait qui vont disparaitre dans le temps avec l'ouverture du Japon sur le monde.

En bref, 
Il s'agit d'une histoire très sympa, où j'ai appris beaucoup sur le Japon de l'époque et je continuerai à lire avec plaisir à lire. J'espère juste que le personnage d'Isabella Bird va évoluer et prendre du volume, surtout vis à vis de son guide. La fin de ce premier tome le laissait prévoir j'espère que cela va continuer sur cette lancée.
Et puis maintenant je suis relancée dans le manga, et j'ai vu quelques titres qui me plaisent bien que je vais surveiller, voir même craqué.

Ma note : 16/20

Aucun commentaire:

Publier un commentaire